Embellir les lèvres vaginales grâce à la nymphoplastie

Dans les cas d’hypertrophie ou hypotrophie des lèvres vaginales, avoir recours à une chirurgie intime permet d’apporter la solution à un problème d’ordre esthétique. En effet, la nymphoplastie, aussi appelée labioplastie, permet d’améliorer l’apparence des lèvres vaginales.

La nymphoplastie permet de modifier la forme et la taille des lèvres vaginales dans le cas où ces dernières sont jugées trop épaisses à cause d’une excroissance, d’un excès de graisse ou de peau, trop petites, voire inexistantes, ou asymétriques.

Comment se déroule une intervention?

Une opération de labioplastie dure jusqu’à quarante-cinq minutes et se réalise sous anesthésie locale.Dans le cadre de la réduction des petites lèvres, le chirurgien vous déleste de la couche superficielle de la muqueuse via une nymphoplastie longitudinale (lorsque l’excédent est réparti sur toute la longueur de la lèvre) ou triangulaire (lorsque l’excédent est localisé sur une petite partie).

Dans le cadre de la réduction des grandes lèvres, le chirurgien peut réaliser une petite liposuccion pour ôter l’excédent de graisse ou réaliser une ablation cutanée pour supprimer l’excédent de peau.

Dans le cadre de l’augmentation des petites et grandes lèvres, le chirurgien procèdera à un lipofilling en prélevant votre propre graisse et en la réinjectant dans vos lèvres vaginales.L’intervention de nymphoplastie n’est pas particulièrement douloureuse.

Les fils utilisés pour les sutures sont résorbables, ils disparaissent ainsi d’eux-même en deux semaines. Aussi, il est préférable de porter des jupes plutôt que des pantalons les premiers jours post-opératoires.

Enfin, il est déconseillé d’avoir des relations sexuelles au cours des vingt premiers jours. Au bout de trois mois, le résultat définitif est notable. Le rendu est naturel et les lèvres sont souples.